L'homme qui ...

L'hiver, c'est bien connu, c'est la période où on fait du gras.


Mais qui dit gras ne dit pas bourrin. On n'est donc pas obligé de n'avoir que des hommes qui murmurent à l'oreille des bourrins (Si tu es né avant 1985, ce jeu de mot désopilant te parlera peut-être un peu ; si tu es né entre 1985 et 1998, il y a une petite chance que tu en saisisses une ou deux bribes (de cheval :-D) ; si tu es né après 1998, oublie).


On peut donc avoir d'autres sensibilités que celles des chevaux. Celles-ci sont apparues au grand jour lors du cross-duathlon du Bois du Roule :

. Iliam, l'enfant qui murmurait à l'oreille du 1er, 2ème Pu

. Raphael, l'enfant qui murmurait à l'oreille de son 1er duathlon,15ème Pu

. Malo, l'enfant qui murmurait à l'oreille de l'infirmier, 24ème Pu

. Thomas H, l'enfant qui murmurait à l'oreille de son retour au club, 9ème Be

. Erwan, l'ado qui murmurait à l'oreille du 1er aussi, vice-champion de Normandie Minime de cross-duathlon

. Antoine, l'ado qui murmurait à l'oreille de son 1er duathlon aussi , 13ème Mi

. David G., l'homme qui murmurait à l'oreille de son thermomètre (en soufflant dessus pour essayer de faire remonter la température), 34ème de la Petite Roule

. Jérôme H., l'homme qui murmurait à l'oreille du brouillard (mais il ne s'est pas perdu), 44ème de la Petite Roule

. Pierrick, l'homme qui murmurait à l'oreille des arbres (assez régulièrement, ma conscience et mon sérieux journalistique m'obligent à le dire. Il devait avoir des tonnes de trucs à lui dire), 55ème de la Grand Roule et vice-champion de Normandie Junior de cross-triathlon

. Barbichette, l'homme qui murmurait à l'oreille de l'arbre (de beaucoup trop près, mais ce n'est pas vraiment de ma faute, l'arbre a traversé juste devant moi), 64ème de la Grande Roule.



Ils en ont des trucs à se dire. C'est pas croyable.
Ils en ont des trucs à se dire. C'est pas croyable.

L'arbre de Barbichette


Écrire commentaire

Commentaires: 0

# Nos exploits, quasi en direct-live