Tirés à 4 épingles

J'en entends déjà qui disent 'Ouais, l'athlé c'est pas vraiment pour les vrais sportifs'. 'C'est nettement plus facile que le triathlon'. 'Un athlète ou un crossman, ce n'est qu'un tiers de triathlète'. Ce sont de réels propos enregistrés dans les vestiaires.

 

Et bien, sans vouloir rentrer dans une polémique inutile, ce n'est pas faux (là, c'est juste pour que la quinzaine de licenciés FFA du club continuent à suivre les résultats du club et ne se désabonnent pas à la page FB du club).

 

Et bien, sans vouloir rentrer dans une autre polémique tout aussi futile, ce n'est pas vrai en fait. C'est même 1/3 plus fatiguant que le triathlon.

Et ce n'est pas Catherine (50ème SeF), Guillaume O (37ème SeH), Pierrick (20ème SeH) et Antonin (19ème Mi), avec leur participation aux championnats départementaux de cross qui diront le contraire.

 

Et pourquoi, c'est 1/3 plus fatiguant que le triathlon ? Hein, pourquoi ?

En triathlon, c'est 3 épingles à nourrice pour accrocher son dossard. En cross, c'est 4 épingles à nourrice.

 

Waouh ! C'est tout bonnement sidérant ! Une augmentation d'1/3, de 33% ! Ça  vous fait monter dans les puls (il n'y a qu'à aller faire un tour sur Strava et voir comment le fait d'accrocher cette 4ème épingle les a fait monter dans les tours cardiaquement).

 

 

Tous les 4 (les athlètes, pas les épingles) passent ce tour et se retrouveront aux championnats régionaux (avec leurs 4 épingles).

Barbichette


Écrire commentaire

Commentaires: 0

# Nos exploits, quasi en direct-live